Posted by
MNOPerigord TOUR 2018

New Orleans Funky Review, Samedi 21 juillet, 19 h 30, Plaine de Lamoura, Boulazac

Afin de profiter pleinement de ce concert, nous vous suggérons par la même occasion de découvrir ce territoire : lieux remarquables, art de vivre, acteurs locaux, festivités…
Retrouvez toutes nos suggestion en bas de cet article !


Cette soirée MNOP Gran Circus promet d’être exceptionnelle, métissant tout au long de la soirée les influences afro-caribéennes. Tout d’abord, la création spéciale MNOP : New Orleans Funky Review mêlent à elle seule la quintessence de l’histoire de la Nouvelle-Orléans, les influences indiennes, françaises, américaines se mêlent au passé africain de l’illustre NOLA, avec Hope Masike, est sa fusion Mbira/Jazz/Afro qui promet d’élargir le champ musical des possibles ! Quant à Nico Duportal, il personnifiera le retour aux sources de la musique américaine.

Une tornade d’influences prenant racine dans cette ville atypique de Louisiane qu’est la Nouvelle-Orléans. Mais bien plus, MNOP Gran Circus est l’occasion de fêter le tricentenaire de la Nouvelle-Orléans fondée en 1718, et de continuer à faire perdurer ce lien étroit, sensible et spirituel qui nous attache à cette ex-colonie française vendue en 1803 aux États-Unis par Napoléon Bonaparte.

« Busted flat in Baton Rouge, waitin’ for a train
And I’s feelin’ near as faded as my jeans
Bobby thumbed a diesel down, just before it rained
It rode us all the way to New Orleans
 » Janis Joplin – Bobby McGee

Jimmy Carpenter

Jimmy Carpenter est un musicien depuis plus de 30 ans. Lors de son déménagement à la Nouvelle-Orléans en 2004, il a contribué à de nombreux disques et enregistrements locaux, notamment le dernier album d’Eric Lindell sur Alligator Records, la chanson « Doin’ The Funky Thing » de Walter « Wolfman » Washington et la chanson « Wishing Well » de Honey Island Swamp Band, sur lequel Jimmy a écrit et interprété les arrangements de cor. Il apparaît également avec l’ensemble de funk indien Mardi Gras 101 Runners.

Jimmy Carpenter a sorti son premier CD solo, « Toiling in Obscurity », en décembre 2008, qui continue à être diffusé sur WWOZ, et a été choisi par l’animateur et musicologue OZ, Tom Morgan, comme l’un de ses cinq meilleurs albums de la Nouvelle-Orléans pour 2008.

Jimmy Carpenter – Walk Away


Billy Iuso

Billy Iuso est un guitariste, chanteur et compositeur basé à la Nouvelle-Orléans. En plus de jouer en solo et de collaborer avec des artistes tels qu’Anders Osborne et George Porter Jr. il est le chef de Billy Iuso and The Restless Natives et membre de Dead Feat, composé d’anciens et actuels membres de Little Feat et du Grateful Dead.

Une fois qu’il s’est installé à la Nouvelle-Orléans, Iuso a commencé à jouer régulièrement avec une variété de joueurs locaux, y compris Osborne and The Wild Magnolias. Il a également travaillé en tant que régisseur pour The Neville Brothers, le groupe The Meters et Porter’s Runnin’ Pardners. En 2002, Iuso revient à se concentrer sur sa propre musique et crée The Restless Natives, qui servent de groupe de soutien aux Wild Magnolias au milieu des années 2000.

Aujourd’hui, Iuso joue en solo et en tant qu’artiste en résidence lors de divers festivals. En 2013, son album « Naked » a reçu une critique positive du magazine Offbeat, qui a noté l’approche jam-heavy du guitariste et sa concentration sur la structure et le développement de la chanson ; les pistes ont également présenté Iuso en chant. Le collaborateur de longue date de Iuso, Anders Osborne, est également apparu sur l’album.

En plus de son travail solo, Iuso joue avec le batteur Bill Kreutzmann des Grateful Dead, Paul Barrere, Fred Tackett de Little Feat in Dead Feat (Le groupe formé après que Iuso ait organisé une collecte de fonds pour Richie Hayward, membre de Little Feat, avant sa mort en 2010 de maladie).

Billy Iuso & The Restless Natives


Big Chief Juan Pardo

Le grand chef Juan Pardo et les Indiens Golden Comanche Mardi Gras sont une prestation électrisante d’une culture qui remonte à plus de deux cents ans à la Nouvelle-Orléans. La voix soul du chef Juan amène tout le monde à se sentir dans les rues jazz de la Nouvelle-Orléans.

Cette musique tribale lourde de percussions imprégnée par les styles funk du Meter, de Willie T et des Neville Brothers ne peut être jouée que par ceux qui sont choisis. Le chef et ses Golden Comanche ont étudié les traditions de ceux qui les ont précédés et sont maintenant les gardiens de la flamme.

Non seulement Juan interprète la musique de cette tradition, mais il écrit et produit aussi de la musique qui est devenue la base des tribus de la Nouvelle-Orléans. Le chef Juan a enregistré et joué avec de nombreux groupes tels que Galactic, 101 Runners et Rhythm Conspiracy.

Il a honoré la scène avec des noms comme Pattie Labell, Cryil Neville, Anders Osborne, Trombone Shorty et Docteur John, pour n’en nommer que quelques-uns. Le chef Juan et les Comanches parcourent le monde pour apporter le son tribal et funk de la culture de la Nouvelle-Orléans à la Vieille Europe. Juan Pardo a également participé à divers projets comme la série HBO « Treme », « Seeking Justice » de Nicolas Cage, Mtv « Real World Nouvelle-Orléans », avec le groupe Galactic pour « Carnival Eletros ».

Big Chief Juan Pardo – Sew, sew, sew


Wayne Maureau

Wayne Maureau a plus de vingt ans d’expérience avec les meilleurs artistes de la Nouvelle-Orléans dans tous les genres musicaux. Il a également joué avec des artistes internationaux et dans des festivals et des lieux de musique à travers le monde. Mieux connu pour sa polyvalence, il capture l’essence et la sensation de n’importe quel style de musique du Jazz, Funk, et Blues. Wayne est actuellement membre du légendaire groupe R & B, Blues and Funk de la Nouvelle-Orléans, Walter "Wolfman" Washington & The Roadmasters. Ils se produisent chaque semaine dans la ville et sont souvent en tournée aux États-Unis et à l’étranger.

En 2013, ils ont reçu le prix Big Easy du meilleur groupe R & B de la Nouvelle-Orléans. Le trio Funk/Fusion « Trifuncta » a été fondé par Wayne et le claviériste Mike Lemmler (George Porter Jr.) en 2006 et en 2008, un CD de compositions originales est sorti. En tant que sideman freelance, Wayne travaille régulièrement avec Mia Borders, Marc Stone, Seth Walker, Organica, John Mahoney Big Band, Joe Krown, The Jimmy Carpenter Band, Chegadao, Vivaz Latin Band et bien d’autres artistes de la ville.

En 2002, Wayne a sorti son CD Latin Jazz avec ses compositions originales et ses arrangements uniques. Wayne est professeur auxiliaire de percussion à l’Université Loyola de La Nouvelle-Orléans. Il est membre du Septuor Jazz de la Faculté de droit de l’Université Loyola et enseigne au Loyola Afro-Cuban Percussion Ensemble. Il a donné des masterclass à travers le sud-est des États-Unis et a publié un livre de méthode détaillant son approche de la batterie.

Wayne Maureau


Pierre Cherbero

Pianiste dès l’âge de six ans au conservatoire, Pierre Cherbero a étudié le classique jusqu’à ses 25 ans. Il a travaillé avec de nombreux professeurs comme Jean-Yves Bosseur, Yvette Cochet, Christiane Dalberto, Christian Eloy, Etienne Rollin, Jean-Pierre Peyrebelle
La rupture avec le monde classique l’amène à découvrir la musique improvisée sous diverses formes. Il se produit avec de nombreux groupes, sans jamais se cantonner à un style en particulier.

Dès les années 2000, il se fascine pour la musique Neo-orléannaise et participe au Festival MNOP et effectue plusieurs voyages, joue avec de nombreux musiciens de la ville du croissant, en France ou aux États Unis.

2015 est l’année de son premier album solo, « Voyage dans la dispersion et retrouvailles », qui raconte son histoire à travers toutes les musiques parcourues, et les cultures croisées, uniquement avec ses claviers et sa voix (et ses machines). C’est aussi l’année des premiers concerts avec The Heartland of James Pete James, projet de Sébastien Chevallier, alias Petit Vodo, avec qui il partage la scène.

En 2016, ce sont des tournées européennes très réussies pour Ms Nickki and the Memphis Soul Connection, rentré dans le catalogue Soul Shot. En novembre, il part enregistrer avec Gabacho Maroc leur nouvel album « Tawassoul » qui signifie Connection en arabe, et prend la suite de l’ancien pianiste pour les prochaines tournées dans le monde.

En 2017, c’est le début de l’aventure avec Gabacho Maroc que Pierre pour enregistrer l’album Tawassol, musique gnawa afro jazz, et qui les amène à tourner en international, Équateur, Maroc, Mexique, Canada, Espagne…

De Frenchmen Street New Orleans aux studios norvégiens ou espagnols, du Bilboquet de St Germain- des-Près au Rocher de Palmer, il a joué sur de nombreuses scènes européennes et continue. Les rencontres, le métissage et la création musicale sont ses principales motivations.

Pierre Cherbero – Zap’ng


Olivier Leani

Le batteur s’est illustré dans divers groupes comme Dr No distillant un son blues rock et aux reprises des Rolling Stones ou de Bob Marley et ont assurée 5 concerts dans la région de Rio de Janeiro. Dr No puise son inspiration dans des groupes comme Pélican, Russian Circles, Caspian, Red Sparowes…

Olivier Leani a retrouvé Pierre Cherbero avec Soul To Soul Trio. De James Booker à James Carr, Rufus Thomas, Tom Waits. Ils se prêtent au jeu de la formule guitare rhodes qui groove fort, Moog à la basse. Et puisque ils jouent ensemble depuis près de quinze ans. Il y a du rythme, de la vie !

Olivier Leani – Jugheah Jam


Julien Dubois

Inconditionnel du blues, Julien Dubois commence sa carrière de musicien il y a près de 20 ans et intègre des formations françaises tel que Lenny Lafargue, Picotte, Jelly Roll Blues Gang, The Pathfinders, Jakez & The Jacks.

Il accompagne également lors de tournées européennes de nombreux artistes américains (Spencer Borhen, MS Nickki, Brother Tyrone, Jimmy Carpenter, Donald Ray Johnson, 19th Street Red, Tom Worrel, Clay Windham, Red Morgan…).

Musicien de scène et de studio, ce bassiste nantais a participé à une douzaine d’albums.

Memphis Soul Connection


Hope Masike

Hope Masike est l’une des musiciennes les plus sensationnelles à sortir du Zimbabwe cette décennie. Masike est fière de mélanger Mbira (un instrument par ailleurs purement traditionnel) avec différents styles de musique. Sa musique est un hybride de Mbira, Jazz et AfroPop. Tout comme elle est généralement connue pour sa voix et son jeu de Mbira, Hope Masike joue également de diverses percussions.

Hope a deux albums à son nom et de nombreuses tournées et collaborations. Celles-ci comprennent son implication avec le groupe transculturel norvégien appelé Monoswezi, Hope a également travaillée avec Salif Keita en 2015 à Harare et bien d’autres…

La voix sensuelle de Hope, la sublime fusion Mbira/Jazz/Afro et ses performances éclectiques lui ont valu une acclamation critique et des fans du monde entier.
Son travail, collaboratif ou non, lui a valu plusieurs récompenses allant de la « Meilleure musicienne féminine de l’année » en 2013 et la « meilleure vidéo musicale » de 2015 pour les prix nationaux du Zimbabwe NAMA, nominations aux Songlines World Music Awards, Zimbabwe Achievers Awards, à sa nomination en 2016 pour un prix KORA sur sa chanson « Huyai Tinamate ».

Hope Masike a également été interviewée par CNN Newsroom, la BBC, Morning Live de SABC, Good Morning Zimbabwe de ZTV et sur de nombreuses autres plateformes au Zimbabwe et à l’étranger.

Hope Masike a également été interviewée par CNN Newsroom, la BBC, Morning Live de SABC, Good Morning Zimbabwe de ZTV et sur de nombreuses autres plateformes au Zimbabwe et à l’étranger.

Hope Masike détient un certificat national en Arts appliqués et Design, un diplôme des Beaux-Arts et un diplôme en Musique. Elle a sorti son troisième album en 2017. En plus de répéter avec son groupe et de se produire localement et à l’étranger, elle souhaite transmettre ses connaissances en visitant des écoles au Zimbabwe pour parler de musique, d’affaires musicales et de la culture du Zimbabwe.

Hope Masike – Todzungaira


Nico Duportal

Reeling’ n Rockin’ Soulful Blues, voici une appellation appropriée à la musique servie par le guitariste/chanteur Nico Duportal. Puisant son inspiration aux meilleures sources de la musique populaire américaine, il est devenu en quelques années, une figure incontournable et emblématique de la scène Européenne.

Oscar McLollie, Doc Starkes, Johnny Guitar Watson, Larry Williams, Little Richard, Ike Turner… sont quelques-uns des héros qui influencent la musique et les titres originaux du groupe.

Nico Duportal & His Rhythm Dudes sillonnent les routes, écument les festivals et clubs en Belgique, Hollande, Allemagne, Luxembourg, Scandinavie, Grande-Bretagne, Espagne, Italie… Leurs prestations incendiaires galvanisent auditeurs comme danseurs. C’est tout le Rhythm’n’Blues et le Rock’n’roll originel que Nico et ses acolytes ressuscitent avec ardeur et style. Ils ont eu l’occasion d’accompagner nombre de légendes internationales du Rock’n’Roll et du Blues tels que : Big Jay McNeely, Lynwood Slim, Mitch Woods, Wanda Jackson, R. J Mischo, Lloyd Price, Roddy Jackson, Gizzelle, Ruby Ann, Junior Watson, Mark Tortorici et Alex Vargas.

De même qu’en 2014 et 2015, Nico Duportal tournera en son nom dans les clubs californiens et festival à Las Vegas accompagné par The Memphis Kings. Là-bas, il aura l’opportunité d’être invité à poser sa guitare aux côtés de Kid Ramos, sur un titre de l’album « Wrapped up and ready » du Collectif Américain The Mannish Boys. Ce dernier réunit entre autres : Sugar Ray Rayford, Kim Wilson, Jimi Bott, Willie J. Campbell, Ron Dziubla, Fred Kaplan, Mike Welsh

Côté studio, c’est en 2009 que Nico décide de s’entourer de fines gâchettes pour enregistrer (en conditions live et sans fioritures) l’album « Meet me in the Basement ». Il persiste et signe avec ses Dudes en sortant en juin 2011, l’album « Goin Back To Ya », pour lequel le magazine Soul Bag lui décernera « le pied » (5 étoiles, réservé aux disques faisant date).

En avril 2013, leur troisième album « Real Rockin’ Papasort » chez Crazy Times Records. Le band récidive en 2015 avec deux disques !! Leur quatrième album « Guitar Player », et celui de la chanteuse texane Jai Malano « Rocket Girl » (produit et arrangé par Nico et ses Dudes), tous deux sortis chez Rhythm Bomb Records. Le tout nouvel album « Dealing With My Bluessorti » chez Dixiefrog (Rhythm Bomb hors de France) présente une évolution indéniable dans le style de Nico Duportal.

Entremêlé de Blues, Calypso, Soul, Mambo, Gospel et Rock’n’Roll et avec une touche résolument moderne, le groupe ne perd pas pour autant sa sonorité qui fait son identité. Le dernier projet en date est la collaboration du groupe avec la légende du Blues français Benoît Blue Boy (avec le guitariste Stan Noubard Pacha) pour son dernier album « À Boire et à manger à Saint-Germain-Des-Prés », un hommage aux pionniers du rock français des années 50 tels que Moustache, Jean-Pierre Sasson ou encore Mac Kac. Autant d’albums qui témoignent indéniablement du style fougueux, de la vivacité et du savoir faire de Nico Duportal & His Rhythm Dudes !

Nico Duportal – You know the rules


Le Parc de Lamoura

Découvrez durant votre après-midi La Plaine de Lamoura. Créée sur une zone marécageuse, la Plaine de Lamoura est un espace naturel de 18 ha qui accueille les amateurs de pique nique, de pêche et – depuis 2001 – les compagnies de cirque. Lors des Rencontres de Printemps, la majorité d’entre des habitants avait souhaité que le site reste un lieu dédié à la nature sans aménagement lourd. Vœu respecté avec la mise en place d’une structure d’accueil volontairement simple qui permet néanmoins aux usagers de bénéficier d’un certain confort.

  • Les Activités de pleine nature — Aménagée au début des années 90, Lamoura est devenue le lieu familial de promenade et de détente par excellence. Interdite aux véhicules motorisés, des parkings ont été stabilisés pour permettre aux usagers et spectateurs de stationner en toute sérénité. Passé la passerelle, piétons, pêcheurs et cyclistes sont rois. Plantations au fil des saisons, mise en place de tables de pique-nique en 2003, ne manquaient plus que des sanitaires pour rendre le site fréquentable. Dans la structure en cours de construction, une partie est réservée au grand public avec les sanitaires tant attendus et une salle autonome de 70 m2 qui pourra être utilisée pour des activités communales dédiées à l’environnement et à la culture.
  • Les activités ciracassiennes — Depuis 2001, le Centre Culturel Agora : Pôle National des Arts du Cirque est une « scène conventionnée » par le ministère de la Culture dans la catégorie Arts de la piste. L’Agora est également référencé comme pôle de ressource artistique et culturel en Aquitaine par le Conseil Régional, depuis 2003. Cette double reconnaissance permet à la ville de recevoir et de proposer des spectacles de qualité et de renommée internationale, tels les Arts Sauts ou Johann Le Guillerm. Dans ce cadre, la Plaine de Lamoura a été choisie pour accueillir la plateforme cirque, stabilisée en 2002, nécessaire aux compagnies, qui peuvent y résider et s’y produire. Le futur bâtiment permettra aux artistes et techniciens de disposer de sanitaires privatifs et d’une salle d’activités de 70 m2. Une aire de stationnement de 800 m2 va également être viabilisée et équipée en réseaux pour leurs camping-cars et caravanes.

INFOS PRATIQUES :

  • Mairie de Boulazac – Espace Agora – BP 161 24750 Boulazac-Isle-Manoire
  • Horaires : lundi au vendredi : 9 h-12h et 13h30-17h30.
  • Tél. : 05 53 35 59 59
  • Plaine de Lamoura à Boulazac
  • Tarif : 15€ – Tarif réduit : 10 €
  • Ouverture au public 18h30
  • Restauration et buvette sur place



Crédits Photos : Juan Pardo, Hervé Sentucq, Jimmy Carpenter, Billy Iuso & The Restless Natives, Pierre Lagarde, Medusa management, Atomic Vintage Festival, Andy Hall, J-M Rock n’Blues, Scott Myers, Kim Welsh, Jeffrey Dupuis, Jacques Servia, Mikel Samel, Christophe Losberger, Bronagh gallagher.com, Jonathan Barbot ©, Polka Photos ©, Luidger