Posted by
MNOPerigord TOUR 2018

New Orleans Funky Review + Little Georges Sueref, Mercredi 18 juillet, 19 h, Place de la Clautre, Périgueux

Afin de profiter pleinement de ce concert, nous vous suggérons par la même occasion de découvrir ce territoire : lieux remarquables, art de vivre, acteurs locaux, festivités…
Retrouvez toutes nos suggestion en bas de cet article !


New Orleans Funky Review est une création spéciale MNOP. Derrière ce groupe, vous retrouverez Billy Iuso, Wayne Maureau, Pierre Cherbero, Julien Dubois, Olivier Leani et Jimmy Carpenter, celui-ci, a enflammé de nombreuses fois par ses prestations éblouissantes les scènes de MNOP.

Jimmy Carpenter

Jimmy Carpenter est un musicien depuis plus de 30 ans. Lors de son déménagement à la Nouvelle-Orléans en 2004, il a contribué à de nombreux disques et enregistrements locaux, notamment le dernier album d’Eric Lindell sur Alligator Records, la chanson « Doin’ The Funky Thing » de Walter « Wolfman » Washington et la chanson « Wishing Well » de Honey Island Swamp Band, sur lequel Jimmy a écrit et interprété les arrangements de cor. Il apparaît également avec l’ensemble de funk indien Mardi Gras 101 Runners.

Jimmy Carpenter a sorti son premier CD solo, « Toiling in Obscurity », en décembre 2008, qui continue à être diffusé sur WWOZ, et a été choisi par l’animateur et musicologue OZ, Tom Morgan, comme l’un de ses cinq meilleurs albums de la Nouvelle-Orléans pour 2008.

Jimmy Carpenter – Walk Away


Billy Iuso

Billy Iuso est un guitariste, chanteur et compositeur basé à la Nouvelle-Orléans. En plus de jouer en solo et de collaborer avec des artistes tels qu’Anders Osborne et George Porter Jr. il est le chef de Billy Iuso and The Restless Natives et membre de Dead Feat, composé d’anciens et actuels membres de Little Feat et du Grateful Dead.

Une fois qu’il s’est installé à la Nouvelle-Orléans, Iuso a commencé à jouer régulièrement avec une variété de joueurs locaux, y compris Osborne and The Wild Magnolias. Il a également travaillé en tant que régisseur pour The Neville Brothers, le groupe The Meters et Porter’s Runnin’ Pardners. En 2002, Iuso revient à se concentrer sur sa propre musique et crée The Restless Natives, qui servent de groupe de soutien aux Wild Magnolias au milieu des années 2000.

Aujourd’hui, Iuso joue en solo et en tant qu’artiste en résidence lors de divers festivals. En 2013, son album « Naked » a reçu une critique positive du magazine Offbeat, qui a noté l’approche jam-heavy du guitariste et sa concentration sur la structure et le développement de la chanson ; les pistes ont également présenté Iuso en chant. Le collaborateur de longue date de Iuso, Anders Osborne, est également apparu sur l’album.

En plus de son travail solo, Iuso joue avec le batteur Bill Kreutzmann des Grateful Dead, Paul Barrere, Fred Tackett de Little Feat in Dead Feat (Le groupe formé après que Iuso ait organisé une collecte de fonds pour Richie Hayward, membre de Little Feat, avant sa mort en 2010 de maladie).

Billy Iuso & The Restless Natives


Big Chief Juan Pardo

Le grand chef Juan Pardo et les Indiens Golden Comanche Mardi Gras sont une prestation électrisante d’une culture qui remonte à plus de deux cents ans à la Nouvelle-Orléans. La voix soul du chef Juan amène tout le monde à se sentir dans les rues jazz de la Nouvelle-Orléans.

Cette musique tribale lourde de percussions imprégnée par les styles funk du Meter, de Willie T et des Neville Brothers ne peut être jouée que par ceux qui sont choisis. Le chef et ses Golden Comanche ont étudié les traditions de ceux qui les ont précédés et sont maintenant les gardiens de la flamme.

Non seulement Juan interprète la musique de cette tradition, mais il écrit et produit aussi de la musique qui est devenue la base des tribus de la Nouvelle-Orléans. Le chef Juan a enregistré et joué avec de nombreux groupes tels que Galactic, 101 Runners et Rhythm Conspiracy.

Il a honoré la scène avec des noms comme Pattie Labell, Cryil Neville, Anders Osborne, Trombone Shorty et Docteur John, pour n’en nommer que quelques-uns. Le chef Juan et les Comanches parcourent le monde pour apporter le son tribal et funk de la culture de la Nouvelle-Orléans à la Vieille Europe. Juan Pardo a également participé à divers projets comme la série HBO « Treme », « Seeking Justice » de Nicolas Cage, Mtv « Real World Nouvelle-Orléans », avec le groupe Galactic pour « Carnival Eletros ».

Big Chief Juan Pardo – Sew, sew, sew


Wayne Maureau

Wayne Maureau a plus de vingt ans d’expérience avec les meilleurs artistes de la Nouvelle-Orléans dans tous les genres musicaux. Il a également joué avec des artistes internationaux et dans des festivals et des lieux de musique à travers le monde. Mieux connu pour sa polyvalence, il capture l’essence et la sensation de n’importe quel style de musique du Jazz, Funk, et Blues. Wayne est actuellement membre du légendaire groupe R & B, Blues and Funk de la Nouvelle-Orléans, Walter "Wolfman" Washington & The Roadmasters. Ils se produisent chaque semaine dans la ville et sont souvent en tournée aux États-Unis et à l’étranger.

En 2013, ils ont reçu le prix Big Easy du meilleur groupe R & B de la Nouvelle-Orléans. Le trio Funk/Fusion « Trifuncta » a été fondé par Wayne et le claviériste Mike Lemmler (George Porter Jr.) en 2006 et en 2008, un CD de compositions originales est sorti. En tant que sideman freelance, Wayne travaille régulièrement avec Mia Borders, Marc Stone, Seth Walker, Organica, John Mahoney Big Band, Joe Krown, The Jimmy Carpenter Band, Chegadao, Vivaz Latin Band et bien d’autres artistes de la ville.

En 2002, Wayne a sorti son CD Latin Jazz avec ses compositions originales et ses arrangements uniques. Wayne est professeur auxiliaire de percussion à l’Université Loyola de La Nouvelle-Orléans. Il est membre du Septuor Jazz de la Faculté de droit de l’Université Loyola et enseigne au Loyola Afro-Cuban Percussion Ensemble. Il a donné des masterclass à travers le sud-est des États-Unis et a publié un livre de méthode détaillant son approche de la batterie.

Wayne Maureau


Pierre Cherbero

Pianiste dès l’âge de six ans au conservatoire, Pierre Cherbero a étudié le classique jusqu’à ses 25 ans. Il a travaillé avec de nombreux professeurs comme Jean-Yves Bosseur, Yvette Cochet, Christiane Dalberto, Christian Eloy, Etienne Rollin, Jean-Pierre Peyrebelle
La rupture avec le monde classique l’amène à découvrir la musique improvisée sous diverses formes. Il se produit avec de nombreux groupes, sans jamais se cantonner à un style en particulier.

Dès les années 2000, il se fascine pour la musique Neo-orléannaise et participe au Festival MNOP et effectue plusieurs voyages, joue avec de nombreux musiciens de la ville du croissant, en France ou aux États Unis.

2015 est l’année de son premier album solo, « Voyage dans la dispersion et retrouvailles », qui raconte son histoire à travers toutes les musiques parcourues, et les cultures croisées, uniquement avec ses claviers et sa voix (et ses machines). C’est aussi l’année des premiers concerts avec The Heartland of James Pete James, projet de Sébastien Chevallier, alias Petit Vodo, avec qui il partage la scène.

En 2016, ce sont des tournées européennes très réussies pour Ms Nickki and the Memphis Soul Connection, rentré dans le catalogue Soul Shot. En novembre, il part enregistrer avec Gabacho Maroc leur nouvel album « Tawassoul » qui signifie Connection en arabe, et prend la suite de l’ancien pianiste pour les prochaines tournées dans le monde.

En 2017, c’est le début de l’aventure avec Gabacho Maroc que Pierre pour enregistrer l’album Tawassol, musique gnawa afro jazz, et qui les amène à tourner en international, Équateur, Maroc, Mexique, Canada, Espagne…

De Frenchmen Street New Orleans aux studios norvégiens ou espagnols, du Bilboquet de St Germain- des-Près au Rocher de Palmer, il a joué sur de nombreuses scènes européennes et continue. Les rencontres, le métissage et la création musicale sont ses principales motivations.

Pierre Cherbero – Zap’ng


Olivier Leani

Le batteur s’est illustré dans divers groupes comme Dr No distillant un son blues rock et aux reprises des Rolling Stones ou de Bob Marley et ont assurée 5 concerts dans la région de Rio de Janeiro. Dr No puise son inspiration dans des groupes comme Pélican, Russian Circles, Caspian, Red Sparowes…

Olivier Leani a retrouvé Pierre Cherbero avec Soul To Soul Trio. De James Booker à James Carr, Rufus Thomas, Tom Waits. Ils se prêtent au jeu de la formule guitare rhodes qui groove fort, Moog à la basse. Et puisque ils jouent ensemble depuis près de quinze ans. Il y a du rythme, de la vie !

Olivier Leani – Jugheah Jam


Julien Dubois

Inconditionnel du blues, Julien Dubois commence sa carrière de musicien il y a près de 20 ans et intègre des formations françaises tel que Lenny Lafargue, Picotte, Jelly Roll Blues Gang, The Pathfinders, Jakez & The Jacks.

Il accompagne également lors de tournées européennes de nombreux artistes américains (Spencer Borhen, MS Nickki, Brother Tyrone, Jimmy Carpenter, Donald Ray Johnson, 19th Street Red, Tom Worrel, Clay Windham, Red Morgan…).

Musicien de scène et de studio, ce bassiste nantais a participé à une douzaine d’albums.

Memphis Soul Connection


Little Georges Sueref

Né au Royaume-Uni de parents grecs, Little George s’installe à Londres pour chercher un cheminement professionnel en musique. Il a été profondément inspiré par les blues roots classiques de Jimmy Reed, Snooky Pryor, J.B. Hutto et Muddy Waters, ainsi que par les sons les plus émouvants de Johnnie Taylor et Sam Cooke. Il a rejoint Hard Joe Louis & His Blues Kings en tant que chanteur et harpiste et a fait des tournées partout au Royaume-Uni, en Europe et dans le monde.

Au fil du temps, la voix de Little George a commencé à gagner sa propre coterie de fans et il a décidé de former son propre groupe, tout en gardant sa place avec Big Joe Louis. Le magazine Blueprint lui a décerné le prix « Harpe de l’année » pendant trois années consécutives. Il a enregistré un album pour Pussycat Records, mettant en vedette des collaborations à couper le souffle des légendes du blues Lazy Lester et Jimmy Thomas, qui deviendra un best-seller de blues des deux côtés de l’Atlantique.

Little George Sueref The Blue Stars – Feel so lonesome


Périgueux, capitale du Périgord

Profitez de votre venue sur Périgueux, capitale du Périgord, son architecture, sa magnifique église byzantine, les hôtels particuliers de la Renaissance, les ruines antiques… font de Périgueux un site d’une grande richesse culturelle et historique, arrêtons-nous sur deux sites emblématiques de la ville : la Cathédrale Saint-Front et le Musée Gallo-Romain Vesunna.

La Cathédrale Saint-Front : Étape majeure sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle et inscrite depuis 1998 au Patrimoine mondial de l’Humanité, Saint-Front est unique ! Le plan oriental à croix grecque de la cathédrale est similaire à Saint-Marc de Venise, dont le centre et chaque branche sont surmontés d’une coupole. Restaurée au XIXe siècle par Abadie, celui-ci s’en inspira pour le modèle du Sacré-Coœur à Montmartre. Le clocher du XIIe siècle sépare l’ancienne église latine de la basilique d’inspiration byzantine. À l’intérieur, un magnifique retable baroque et le lustre qui a vu le mariage de Napoléon III avec Eugénie de Montjo à la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le Site-Musée gallo-romain, Vesunna : Vesunna, l’antique Périgueux, est la ville gallo-romaine la mieux connue d’Aquitaine. Sa prospérité est illustrée par des collections regroupées depuis le début du XIXe siècle par des historiens et archéologues locaux : blocs d’architecture, sculptures, stèles funéraires… Des maquettes de la ville et des principaux monuments attestent l’importance de l’ancienne Cité des Petrucores. Sans renier leur culture celte, ils avaient adopté les techniques et le mode de vie des Romains : construction en pierre, religion, alimentation, parure. Depuis les mezzanines qui abritent les collections, une vue spectaculaire s’ouvre sur les vestiges archéologiques. Au-delà, les hautes parois de verre révèlent le parc paysager de la Tour de Vésone et les hauts murs du rempart du IVe siècle. Vesunna est comme une fenêtre ouverte sur le passé enfoui sous la ville moderne. Jean Nouvel est connu pour ses œuvres réalisées dans le monde entier, comme la Tour Agbar à Barcelone. À Paris, on lui doit notamment l’Institut du Monde Arabe et le Musée du Quai Branly.

Profitez également des « Nuits Gourmandes » au cœur de Périgueux. Une centaine de producteurs locaux présentent chaque mercredi, dès 19h, des produits frais qui raviront vos papilles dans une ambiance chaleureuse et musicale.


INFOS PRATIQUES :

  • Mairie de Périgueux : 23 rue du Président Wilson, 24000 Périgueux – Tél. : 05 53 02 82 00
  • Horaires : lundi au vendredi, 8h30-17h30
  • Tarif : gratuit
  • Buvette et restauration sur place
  • Cathédrale Saint-Front : Place de la Clautre, 24000 Périgueux – Tél. : 05 53 53 10 63
  • Horaires : Tous les jours, 9 h-19 h
  • Musée Vesunna : 20, rue du 26e R.I.- Parc de Vésone – 24000 Périgueux – Tél. : 05 53 53 00 92
  • Horaires : Tous les jours : 10 h-19h
  • Tarifs : 4-6 €



Crédits Photos : Juan Pardo, Hervé Sentucq, Jimmy Carpenter, Billy Iuso & The Restless Natives, Pierre Lagarde, Medusa management, Atomic Vintage Festival, Andy Hall, J-M Rock n’Blues, Scott Myers, Kim Welsh, Jeffrey Dupuis, Jacques Servia, Mikel Samel, Christophe Losberger, Bronagh gallagher.com, Jonathan Barbot ©, Polka Photos ©, Luidger