Posted by
Actualités

Un grisaille médiocre enrobe la ville. Lendemain de tempête, images de désolation, Mercure sans toit et fracas de ferraille devant le cinéma, la musique de fond sonne comme un blues triste… la veille, on a séché la cuisine et les amplis , l’eau diffusait par la cheminée répandant au sol un jus de bronze insinuant. Après il a fallu faire chauffer les amplis pour voir s’ils marchaient encore. Ça avait l’air d’aller. À deux heures du matin, après quelques heures de jam, on sentait moins l’humidité électrique… Greg Izor et les Lightning Rockets, des musiciens superlatifs, à l’aise par tous temps… Le soir, le concert d’Atur a attiré son lot de fans de Mnop. Malgré des conditions extérieures encore limites, la salle des Fêtes a résonné de ce mélange de blues, rock and Roll et country qui interroge toujours les grands spécialistes des catégorisations. Greg et les Lightning transcende la chose avec grâce et naturel. Un instrumental dédié au « cou de la dinde » a mis tout le monde d’accord. Plus tard dans la soirée, un bénévole d’Atur poursuivait Greg avec une bouteille de vin et un bout de saucisson. Le courant semblait revenu et pour le coup l’EDF n’y était pas pour grand chose…

Même impression le lendemain à Valojoulx. Sous l’ombre de la colline de Lascaux, le souffle de l’harmonica chromatique de Greg trouvait l’écho qui sonnait juste. Devant la scène, les enfants traçaient des cercles de danse comme ils l’auraient fait à Congo Square, sur une place de la Nouvelle-Orleans.

Indéniablement l’été reste fragile mais le beau temps est prévu pour ce dimanche à Barnabé.