Posted by
Actualités

La veille on avait mangé vegan à Plazac. Les Honeymen y faisait leur dernier MnopTour show. Les gens dansaient des lindy hop boudhistes et des boogie de bon karma . Toute la nuit on avait regardé la météo et les menaces d’orage sur Sorges. Au matin on était apaisé. Temps au beau fixe ; La rehearsal pouvait commencer. Nola funky review était à la maison. La veille ils avaient vu le feu d’artifice du Bastille Day en première loge à l’Ibis. A change is gonna come avec le saxophone de Jimmy Carpenter, Police and Thieve avec la voix et la guitare de Billy Iuso, le ton est donné d’emblée. On a connu des débuts de répétition fastidieux à la mise en route laborieuse. Rien de ça ici. Dès la première note du premier morceau on était transporté dans un ailleurs musical rêvé de long mois durant. Big Chief Juan Pardo en premiere ligne. Le funk tombait dru et primal. Les Comanches d’or dans les limbes de la musique. Demain à Mussidan jusqu’à samedi à Lamoura, la New Orleans Funky Rewiew est dans le pays. Indians are comin’!

Stéphane Colin