Posted by
Actualités

Tout au long de cette année, nous allons suivre les tribulations de Nathalie, bénévole MNOP, partie durant quelques mois à la Nouvelle-Orléans. Au travers de ses mots, Natalie nous offre un témoignage sincère et réel de NOLA.

La famille Neville est l’une des plus grandes tribus musiciennes de la New-Orleans. Une de leurs formations est le groupe Dumpstaphunk, une institution live à NOLA, venue enflammer le MNOP Grand Circus 2017, Nathalie nous propose une chronique autour des membres de la Neville Family !

17 – La famille Neville

« 9 décembre 2018,

On compte de nombreuses familles de musiciens à la Nouvelle-Orléans, mais c’est bien celle des Neville qui incarne le mieux la culture et l’âme funky de cette ville. Depuis les années 50, conjointement et en solo, ils ont produit d’innombrables superbes morceaux, notamment des chansons comme « Mardi Gras Mambo », « Tell It Like It Is » et « Cissy Strut » qui sont les piliers des références musicales de la Nouvelle-Orléans.

Et cette famille ne manque pas de talents : tout a commencé avec les quatre frères, Art, Charles, Aaron et Cyril dans les années 50, puis leurs rejetons Charmaine et Ivan, ont également fait carrière dans la musique et enfin le plus jeune, Ian continue à maintenir à la tradition musicale familiale en se produisant sur scène avec ses oncles et son cousin, et avec d’autres formations locales.

Ils ont tous joué avec des groupes célèbres comme The Meters, The Neville Brothers, Galactic, Dumpstaphunk, et avec des musiciens renommés : Paul McCartney, Robert Palmer, Dr John, Professor Longhair, The Rolling Stones. Charmaine a même créé son propre groupe, Charmaine Neville’s Band.


Arthur Lanon « Art » Neville

Arthur Lanon « Art » Neville (né le 17 décembre 1937) est auteur, interprète et pianiste, un des membres fondateurs de The Meters, dont le style musical représente le funk de la Nouvelle-Orléans. Art a joué sur des enregistrements d’artistes connus de la Nouvelle-Orléans et d’ailleurs, notamment Labelle (sur « Lady Marmalade », Paul McCartney, Robert Palmer, Dr John et Professor Longhair.

Il a grandi à la Nouvelle-Orléans, fils d’Amelia Landry et d’Arthur Neville Sr. Il commença le piano et joua avec ses frères dès son plus jeune âge. Au début des années 1960 Art Neville forma les Neville Sounds. Le groupe était composé d’Aaron Neville, Cyril Neville, George Porter, Leo Nocentelli et Ziggy Modeliste. Peu de temps après, Aaron et Cyril quittèrent les Neville Sounds pour former leur propre groupe.

A la fin des années 60, le groupe fut rebaptisé The Meters et sorti trois albums instrumentaux. Le groupe gagna en notoriété dans la communauté rock, notamment auprès des musiciens Paul McCartney, Robert Palmer et The Rolling Stones. Le groupe sortit cinq autres albums et ils se séparèrent à la fin des années 70 en raison de facteurs financiers, managériaux et artistiques.


Charles Neville (28 décembre 1938 – 26 avril 2018) était connu sur scène sous le surnom de « Charlie the horn man », son jeu au saxophone ayant permis aux Neville Brothers d’obtenir un Grammy Award dans la catégorie meilleure performance pop instrumentale.

Second dans la lignée des frères Neville, Charles Neville est né à la Nouvelle-Orléans, fils d’Arthur Lanon Neville Sr. et d’Amelia (Landry) Neville. Son oncle, George « Big Chief Jolly » Landry, était le chanteur leader du groupe des Indiens de Mardi Gras The Wild Tchoupitoulas.

En 1976, il invita Charles et ses frères à enregistrer avec eux. Le mélange de musique traditionnelle et funk sur l’album The Wild Tchoupitoulas (1976) en a fait un emblème de la culture musicale de la Nouvelle-Orléans.

Peu de temps après, les quatre frères formèrent les Neville Brothers, enregistrant plus d’une douzaine d’albums et jouissant d’une notoriété internationale. Pendant des années, ils étaient le dernier groupe à se produire sur la scène principale du New-Orleans Jazz and Heritage Festival.

Le sax de Charles se remarquait tout spécialement sur le morceau titre de leur album meilleur vente, Yellow Moon, qui leur a permis d’obtenir leur seul Grammy pour l’album « Healing Chant ».

Après 2012, il partit en tournée avec le groupe solo d’Aaron et joua avec lui alors qu’il faisait sa première apparition au French Quarter Festival en 2017.  La dernière fois que Charles a joué à Jazz Fest, ce fut avec Dr John en 2017.

Il devait participer à « The Neville Family Groove », une célébration musicale des Neville au Tipitina’s en novembre 2017, mais il a dû être hospitalisé suite à un cancer du pancréas auquel il succomba le 26 avril 2018 à 79 ans.


Cyril Garrett Neville

Cyril Garrett Neville (né le 10 octobre 1948) est un percussionniste et chanteur qui s’est d’abord illustré comme membre du groupe funky basé à la Nouvelle-Orléans de son frère Art Neville, The Meters. Il fit partie du groupe des Neville Brothers suite à la dissolution des Meters.

Il a figuré sur des enregistrements de Bob Dylan, Robbie Robertson, Edie Brickell, Willie Nelson, Dr John et The New-Orleans Social Club entre autres.

Après Katrina, il déménagea à Austin, Texas mais il vit actuellement à Slidell, Louisiane.

Soul Rebel Brass Band a fait de Cyril Neville son invité spécial sur leur premier disque de Rounder Records, Unlock Your Mind, sorti le 31 janvier 2012. Le nom des Soul Rebels avait été trouvé par Cyril à la salle du Tipitina’s de New-Orleans où le groupe se produisait.

En 2005, Cyril Neville a rejoint Tab Benoit pour jouer avec Voice of the Wetlands Allstars, un projet visant à sensibiliser le monde à la perte rapide des régions marécageuses de Louisiane le long de la Côte du Golfe. Le groupe est l’un des événements phares du festival annuel de Jazz Fest. En 2010, Cyril Neville a rejoint le célèbre groupe de funk de New-Orleans, les Galactic. Il mit de côté sa carrière solo pour partir en tournée dans le monde avec le groupe.

En 2012, Cyril Neville s’est associé avec Devon Allman (fils de Gregg Allman du groupe The Allman Brothers Band), le guitariste blues-rock récompensé Mike Zito, le bassiste Charlie Wooton, et le batteur récompensé d’un Grammy, Yonrico Scott pour former Royal Southern Brotherhood, un super groupe de blues-rock.

Il n’était pas rare que le fils d’Aaron, Ivan Neville (pianiste) et que le fils d’Art, Ian Neville (guitare électrique), tous deux du groupe Dumpstaphunk, viennent jouer avec les Neville Brothers.

Le groupe s’est officiellement séparé en 2012 mais s’est reformé en 2015 le temps d’un concert d’adieu à la Nouvelle-Orléans.


Aaron Joseph Neville

Aaron Joseph Neville (né le 24 janvier 1941) a obtenu 4 disques de platine et quatre hits aux Top 10 aux États Unis. Il a aussi enregistré avec ses frères Art, Charles et Cyril dans le groupe The Neville Brothers et c’est le père du chanteur/pianiste Ivan Neville.

Ses origines afro-américaines, caucasiennes et amérindiennes Choctaw ont teinté sa musique d’influences Cajun et Créole. Aaron a grandi en chantant tous les types de musique. La musique de Nat King Cole, Charles Brown, Sam Cooke, Hank Williams, doo-wop, et les chansons cowboy de Roy Rogers et Gene Autry figuraient au répertoire de ses débuts. Son grand frère, Art a eu également une influence majeure.

En août 2005, sa maison dans l’est de la Nouvelle-Orléans a été détruite par l’ouragan Katrina, il se réfugia à Memphis, Tennessee. Il déménagea à Nashville après l’ouragan et ne pouvant pas rentrer à la Nouvelle-Orléans avant 2008, le festival Jazz Fest dû changer sa tradition temporairement, les Neville Brothers étant toujours le dernier groupe clôturant le festival.

Les Neville Brothers, avec Aaron, sont toutefois revenus pour l’édition 2008 de Jazz Fest, qui reprit son format traditionnel de sept jours pour la première fois depuis Katrina. Il décida ensuite de revenir dans la région de la Nouvelle-Orléans, dans la ville de Covington, sur la rive nord.

Il quitta les Neville Brothers en 2012 pour poursuivre sa carrière solo, il a joué au French Quarter Festival et à Jazz Fest en 2017. Sa carrière a aussi impliqué des projets pour la télévision, des films et des évènements sportifs. Il vit depuis plusieurs années maintenant à la campagne près de New-York avec sa seconde femme Sarah, qu’il a épousé en 2010. Le 12 décembre 2010, lors d’un concert au Manship Theather du Shaw Center de Baton Rouge, il fut introduit dans le Louisiana Music Hall of Fame.


Ivan Neville

Ivan Neville (né le 19 août 1959) est un musicien multi-instrumentaliste, auteur et interprète. Il est le fils d’Aaron Neville et le neveu des membres des Neville Brothers.

Il a sorti quatre albums solos tout en ayant souvent joué avec les Neville Brothers, en studio et en tournée. Il fut un membre du Bonnie Raitt’s band entre 1985-1987, et fut invité à d’autres dates par une pléthore d’artistes dont les Rolling StonesDon HenleyPaula AbdulRobbie RobertsonRufusDelbert McClinton. Il fit aussi partie de la tournée Talk Is Cheap de Keith Richards.

Il forma son propre groupe, Dumpstaphunk en 2003 sur un coup de tête lors d’un concert solo à Jazz Fest. Ivan invita son cousin Ian Neville (guitare), les double-basses de Nick Daniels et Tony Hall, et le batteur Raymond Weber (qui ne fait plus partie du groupe) pour compléter le show. Ivan Neville et son groupe, ont auto-produit un premier album en studio, Everybody Want Sum, au cours de l’été 2010. Le groupe fut voté « Meilleur groupe de Funk de New-Orleans » en 2014 par Offbeat Magazine et Gambit Weekly, et s’est produit à de nombreux festivals comme Bonnaroo, Voodoo Experience, Dave Matthews Band Caravan, ainsi qu’au New-Orleans Jazz & Heritage Festival.

Le troisième album de Dumpstaphunk, Dirty Word est sorti le 30 juillet 2013. Le disque comportait onze chansons, avec des invités célèbres comme Trombone Shorty, Ani DiFranco, Flea des Red Hot Chili Peppers, Rebirth Brass Band, Art Neville and the Grooveline Horns. Dumpstaphunk a joué lors de la soirée MNOP Grand Circus du MNOP Festival à Boulazac en juillet 2017.


Ian Neville

Le fils d’Art Neville, Ian (le plus jeune des Neville) a grandi dans le funk de la Nouvelle-Orléans : il jouait dans les groupes de son père depuis sa plus tendre adolescence et a appris la guitare avec les membres des Meters Leo Nocentelli et Brian Stoltz.

Ian joue habituellement avec Dumpstaphunk, et pour le NOLA Crawfish Festival (NCF) du 30 avril au 2 mai 2018, il est apparu avec Dr Klaw, le supergroupe de funk composé de Nick Daniels, Adam Deitch et Nigel Hall.

Les membres du groupe sont des éléments clés d’autres célèbres groupes de musique qui sont fréquemment en tournée (comme Dumpstaphunk, Lettuce), avoir donc la possibilité de voir Dr. Klaw en concert est donc une occasion rare qui ne peut se produire qu’à New Orleans


Charmaine Neville

Fille de Charles Neville, l’un des célèbres Neville Brothers, Charmaine est l’héritière d’une riche tradition musicale de la Nouvelle-Orléans mais tout en y mettant sa propre empreinte. Elle fit ses débuts comme choriste avec les Neville Brothers, puis joua avec The Survivors, un groupe dans lequel ont figuré Harry Connick Jr. et Bobby McFerrin.

Aujourd’hui, Charmaine et le pianiste Amasa Miller sont les leaders d’un groupe de cinq personnes. Charmaine Neville et son groupe produisent un mélange épicé du meilleur de la musique de New-Orleans, un mélange de blues le plus pur et de R & B. Ajoutez une touche de rythme funky et des balades jazzy, et cela vous donne un sacré gumbo de la cité du croissant !

Entre temps, Charmaine a fait des apparitions aux côtés de célébrités comme les Rolling Stones, Dr. John, Bobby McFerrin, Steven Stills, Harry Connick, Jr. et Linda Ronstadt.

Malgré leur programme chargé, Charmaine et son groupe trouvent toujours le temps d’aider les autres et jouer lors de concerts à l’hôpital des enfants de New-Orleans et dans de nombreux festivals culturels et locaux. Ils ont joué dans des endroits atypiques comme le pénitencier Angola, où des détenus ont levé des fonds pour que le Charmaine Neville Band vienne jouer en prison.

Charmaine Neville joue régulièrement sur Frenchmen Street au club Snug Harbor. »


Dumpstaphunk – Justice ft. Trombone Shorty


N’hésitez pas à parcourir en plus de cette chroniques le blog de Nathalie :
laventurelouisianaise.blogspot.com/2018/09/welcome-to-my-new-world.html


Crédits Photos : Aaron Neville, People, OffBeat Magazine, Ticketfly