Posted by
MNOPerigord TOUR 2019 Concerts

La Dordogne est un territoire regorgeant de richesses, autant architecturales que culturelles, profitez de votre journée en découvrant les endroits que nous vous suggérons avant d’attaquer une soirée festive en diable !

Muddy Gurdy Trio propose un univers singulier et onirique puisant aux sources des musiques afro-américaines et du Centre de la France. La présence du guitaristes slide blues Kenny Brown à leurs côtés ne fera que renforcer le retour aux sources africaines. Profitez de votre début de soirée pour vous restaurer auprès du marché gourmand BIO au coeur du village.

L’improbable association de la vielle et de la calebasse africaine, illuminée par la guitare et la voix de Tia, génère un son inédit, celui d’une d’une transe perpétuelle – d’où son nom – nourrie de pulsations technoïdes martelées à la calebasse. Basses et autres riffs distordus de la vielle tournent comme des astéroïdes autour d’une voix envoûtante.

Le trio, accompagné de l’ingénieur du son Pierre Bianchi, a été plébiscité lors de son concert au festival 7 Nights to the Blues à Saint-André-lez-Lille début 2013, et sur toutes les scènes sur lesquelles ils se sont produits depuis. Leur premier album, « Hypnotic Wheels » est sorti à l’automne 2014, après un EP de 4 titres l’hiver précédent. Ils sont partis enregistrer leur second album dans le Mississippi au printemps 2017. « Muddy Gurdy » est sorti à l’international en février 2018, distribué par le label américain Vizztone.

Tia Gouttebel (guitare, chant)

Remarquée par le guitariste américain Larry Garner, Tia s’impose peu à peu comme l’une des rares guitaristes chanteuses françaises à s’être réellement approprié ses influences musicales. En 2002, elle forme son groupe, Tia & The Patient Wolves, à la tête duquel elle se produit dans des clubs en France et en Europe, et dans des festivals prestigieux : Cognac Blues Passions, Cahors Blues Festival et Salaise Blues Festival, Kwadendamme Festival (Hollande), Blues in Bloom (Belgique), et en première partie d’artistes internationaux comme Jimmy Johnson, Louisiana Red, John Mayall… Prix Cognac Blues Passions en 2013, elle ouvre pour Charlie Musselwhite et Ben Harper devant plus de 6000 spectateurs.

Son parcours musical l’a conduite à plusieurs reprises aux Etats-Unis (Memphis, Mississippi, La Nouvelle-Orléans, Austin, Los Angeles, Floride), où elle est invitée à partager la scène avec des musiciens incontournables, le bassiste Leroy Hodges (Al Green), les guitaristes Kirk Fletcher et Johnny Moeller (The Fabulous Thunderbirds), le batteur James Gadson (Bill Withers), l’harmoniciste Lynwood Slim

Gilles Chabenat (vielle électroacoustique)

Gilles Chabenat débute la vielle à l’âge de 13 ans. Il suit les cours de Georges Simon, et remporte plusieurs prix. Il se consacre au répertoire de sa région (Berry), avec déjà l’idée d’aborder d’autres styles musicaux. Dans le sillage de Valentin Clastrier, il réinvente l’instrument et ses techniques de jeux. A la même période et après plusieurs années de recherches, le luthier Denis Siorat élabore un instrument électroacoustique, de conception contemporaine, qui permet d’intégrer la vielle dans le champ des musiques actuelles.

En 1992, Gilles rejoint le groupe corse I Muvrini pour une aventure de douze ans. Il multiplie les rencontres (Véronique Sanson, Florent Pagny, Stephan Eicher, Jean-Jacques Goldman, Sting…) et collabore avec des musiciens de jazz (Vincent Mascart, Jacques Mahieux, Alain Bruel, Alain Gibert, Jean-Marc Padovani…). Gilles participe au renouveau de Malicorne avec un fameux live enregistré aux Francofolies. Sa vielle apparaît dans la musique composée par Jannick Top pour le film de Pierre Jolivet, “Le Frère du Guerrier”.

Son approche de la vielle privilégie le caractère multiple d’un instrument qui se métamorphose et se réinvente depuis plus de mille ans. Comme le montre sa collaboration avec Hypnotic Wheels.

Marc Glomeau (percussions, calebasse, choeurs)

Percussionniste, compositeur, producteur, Marc Glomeau fonde Black Chantilly, un des groupes phares du jazz afro-cubain français avec lequel il tourne pendant dix ans. Marc travaille avec de nombreux artistes de la scène jazz, world française ou américaine : Bruno Angelini, Thierry Peala, Rosy Bazile, Cheb Bilal, Arthur H. Sa rencontre avec le batteur et compositeur Marlon Simon (nominé aux Grammy Awards avec l’album « In Case You Missed It ») marquera un tournant dans sa carrière. En 2008, le projet “Black Chantilly invite Marlon Simon” remporte le prestigieux prix du French American Jazz Exchange, attribué par Culture France et la Chamber Music of America. Prix suivi par une tournée sur la côte est des Etats-Unis.

Extrêmement créatif, il est à l’origine de nombreux projets originaux, dont Racines (septet mêlant cultures afro-vénézuéliennes et du Centre de la France), avec Marlon Simon et Gilles Chabenat, Mère Grand & The Sound Avengers (concert pop délirant, revisitant les grands génériques de séries télévisées à la sauce seventies), Akrofo System (exploration des liens entre le jazz et les rythmes africains avec le pianiste Philippe Monange), et, Hypnotic Wheels. Il anime des stages autour des rythmes afro-cubains et des percussions dans les Ecoles nationales de musique, les conservatoires et associations.

« Dans le sillage des frottements de la vielle française, on s’enfonce ainsi dans le Deep South américain, avec quelques « fils de », tels Cedric Burnside et Shardé Thomas. Capté dans son jus, dans les bars et les fermes, avec croassements, bruits d’orage et de bitume mouillé, ce blues percussif (des reprises) qui sent la bière et le foin coupé nous fait salement tanguer le cœur. » — Télérama.

« En fermant les yeux, on est sous le porche d’une shotgun house à écouter les musiciens dans le jour qui s’efface. Le répertoire est incontestablement bon. Les ombres tutélaires des aînés surplombent de bout en bout, rappelant que le blues appartient de plein droit aux musiques du monde. Un blues juteux, vivant, dynamique qui s’éclate avec un naturel fou dans cette rencontre alchimique avec le trio français. Muddy Gurdy ouvre une nouvelle alternative au blues et réussit la rencontre inédite de deux cultures jamais associées jusqu’à aujourd’hui. » — Les Inrocks.


Muddy Gurdy Trio – She Wolf


Kenny Brown

Vivant dans les collines du Mississippi à Pott Camps, Kenny Brown est guitaristes slide blues. Il a fait ses classes adolescent avec son voisin Mississippi Joe Callicott. Lors de picnics Brown a entendu Othar Turner et a également été influencé par Junior Kimbrough, Johnny Winter et Johnny Shines. Vers 1971, Brown commence à jouer avec deux autres musiciens. Johnny Woods sera un partenaire occasionnel jusqu’à sa mort en 1990. Il également très proche de RL Burnside, qui le considérait comme son fils adoptif. Kenny et RL commencent à se produire dans leur région et resteront en duo durant vingt ans. En 1994, Cedric Burnside rejoint leurs tournées.

A leurs débuts, Kenny note qu’ils ont du mal à enchainer les dates car pour les organisateurs il n’est qu’un blanc jouant du blues afro-américain, les producteurs américains leur réservent également des critiques similaires. Entre les 90’s et les années 2000, Kenny Brown participe à la plupart des tournées et des enregistrements de Burnside, y compris les collaborations Burnside-Jon Spencer Blues Explosion.

Kenny apparait sur deux des albums de Junior Kimbrough, ainsi que sur certains titres de la compilation posthume, « God Knows I Tried », il a également travaillé avec Asie Payton, CeDell Davis, Paul « Wine » Jones, Frank Frost et Cyndi Lauper. La musique de Kenny figure aux côtés de Cedric Burnside notamment dans le film « Black Snake Moan » où il apportait son soutien au chant à vedette Samuel L. Jackson.


Kenny Brown – Write Me a Few Lines


Le grand étang de la Jemaye

La Jemaye est à l’image de la région de la Double, faite de bois et d’eau, à l’ouest de la Dordogne, entre vallée de l’Isle et val de Dronne. Au coeur de cet immense écrin forestier, les visiteurs découvrent progressivement derrière ce profond panorama qu’offre le grand étang un réseau de six étangs reliés entre eux.

La Jemaye est à l’image de la région de la Double, faite de bois et d’eau, à l’ouest de la Dordogne, entre vallée de l’Isle et val de Dronne. Au coeur de cet immense écrin forestier, les visiteurs découvrent progressivement derrière ce profond panorama qu’offre le grand étang un réseau de six étangs reliés entre eux.

Si l’on y goûte aux joies de la baignade et aux loisirs nautiques depuis 40 ans, c’est depuis une quinzaine d’années un site modèle où la nature est préservée et valorisée tout en devenant un espace de loisirs capable davantage de visiteurs chaque année ! Entre amis ou en famille cette escapade agréable est un must périgourdin !


Infos Pratiques

  • CONCERT PAYANT
  • Restauration et buvette sur place
  • Le grand étang de la Jemaye : Étang de Laroche, 24410 La Jemaye
  • Horaires : 11h-19h – Tél. : 05 53 90 18 65


Crédits Photos : Muddy Gurdy Trio, grammymuseumms.org, Guide du Périgord, Père Igor.