Posted by
L'Aventure Lousiane

Tout au long de cette année, nous allons suivre les tribulations de Nathalie, bénévole MNOP, partie durant quelques mois à la Nouvelle-Orléans. Au travers de ses mots, Natalie nous offre un témoignage sincère et réel de NOLA.

33 – French Quarter Festival 2019

« 13 avril 2019,

Ce week-end à la Nouvelle-Orléans, c’est le French Quarter Fest ! Ce festival gratuit de quatre jours n’a rien à envier à son grand frère Jazz Fest qui a lieu en mai ; il se concentre sur des musiciens locaux tout en proposant de la bonne cuisine louisianaise dans l’atmosphère chaleureuse du Quartier Français.

J’ai eu la chance d’y participer l’année dernière et j’en garde un très bon souvenir, avec notamment la chance de voir Irma Thomas, Walter Wolfmann Washington, Bonerama, et bien d’autres. Cette année il se déroule du 11 au 14 avril.

Depuis plus de 35 ans, le French Quarter Festival permet à des musiciens locaux de se produire sur les douzaines de scènes réparties dans le Vieux Carré historique. C’est le festival préféré des résidents et il attire à présent un public venu de tout le pays. Et c’est gratuit !  C’est en fait maintenant l’un des plus grands festivals gratuits du pays. Plus de 700 000 personnes participent à cet événement de quatre jours chaque année.

Les organisateurs ont confirmé le programme de la cuvée 2019, qui présente 250 performances sur presque deux douzaines de scènes dans la vieille ville. Galactic, George Porter, Jr. & the Runnin’ Pardners, Irma Thomas, Amanda Shaw, Little Freddie King, Jon Cleary, Ellis Marsalis, John Boutte et Rebirth Brass Band figurent parmi les invités confirmés du festival. Il y aura aussi The Dixie Cups, Bonerama, Walter “Wolfman” Washington and the Roadmasters, Cyril Neville’s Swamp Funk, The Soul Rebels, Kermit Ruffins & the Barbecue Swingers et bien d’autres.

Pleins feux sur certains artistes

Samedi 13 avril, 13h30 Carl LeBlanc – Scène Dow Chemical

Depuis les explorations cosmiques de Sun Ra jusqu’au jazz traditionnel de la Nouvelle-Orléans à Preservation Hall, Carl LeBlanc voyage à travers l’univers sonique. C’est un guitariste de jazz, un joueur de banjo et un auteur-interprète aux genres multiples. LeBlanc a accompagné entre autres, Fats Domino, Sun Ra, Allen Toussaint, Bo Diddley, Ellis Marsalis, James Rivers, The Dirty Dozen Brass Band et the Blind Boys of Alabama.

Et qu’il se produise le dimanche au Bamboula’s, en duo avec Ellen Smith le mercredi à Dos Jefes Uptown Cigar Bar, ou bien le jeudi au Ponchartrain Hotel, Carl LeBlanc fait toujours passer son public en priorité. Il se concentrera sur du jazz traditionnel de la Nouvelle-Orléans lorsqu’il jouera le 13 avril au French Quarter Festival.

« La musique est pour l’auditeur, », a dit LeBlanc. Ce n’est pas à moi de montrer ce que je sais faire ou ce que je connais ou bien ce que j’aime. Mon but est vraiment de toucher l’auditeur. »
Le répertoire de LeBlanc est vaste, de sa version inspirée de George Benson « On Broadway » aux chansons spirituelles de son dernier album, Those Who Have Ears. (Ceux qui ont des oreilles). « Quand les gens me demandent quel type de musique je joue, je botte en touche, », a-t-il dit. Il y a deux types de musique, la bonne musique et l’autre. »

LeBlanc vit dans le même quartier de la Nouvelle-Orléans où il a grandi. « Là où je vis dans le Seventh Ward, la musique était tout autour de moi. Je pouvais marcher de chez moi jusqu’à trois ou quatre clubs différents dans un rayon de trois blocs. »

Dimanche 14 avril, 17h45 Big 6 Brass Band – Scène Louisiana Fish Fry

Formé en 2017, le Big 6 Brass Band est une étoile qui monte rapidement dans la sphère déjà scintillante des brass-bands de la ville. Le groupe s’enorgueillit d’être une petite famille musicale de musiciens bien rodés avec « un gros son », ce qui explique leur approche ouverte d’esprit de la musique.

Qu’ils jouent donc de la musique du type « fanfares traditionnelles de la Nouvelle-Orléans » ou qu’ils jouent leur version de hits comme « The Weekend » de SZA, l’équipe s’est forgée une réputation non seulement de pouls de la culture brass-band, tout en créant aussi parfois un déferlement de popularité.

Big 6 s’est récemment fait remarquer sur les médias locaux en amenant une second line à l’intérieur du restaurant Elysian Fields Waffle House quelques heures après le meurtre du rappeur local Theodore « Young Greatness » Jones devant ses portes.

Ils y ont joué la chanson spirituelle adorée « I’ll Fly Away ». Un autre moment viral du groupe que certains ont peut-être vu est quand le groupe a rendu visite à un restaurant Popeye’s pour y mettre un décor Nouvelle Orléans classique pour les clients et le personnel. Une vidéo de cette performance a obtenu plus de 16 000 vues.

Le dimanche 14 avril, Big 6 Brass Band fera ses débuts au French Quarter Festival

Là-bas, les trombonistes Dwayne Finne et Lamar Heard ; les trompettistes Chris Cotton, Eric Gordon et Chadrick Honore ; le saxophoniste Utopia Francis ; le batteur de caisse claire Pierre Carter ; le joueur de tuba Clifton Smith ; le joueur de grosse caisse Thaddeus Ramsey ; et le percussionniste de cloche à vache Chris Tero prépareront un set comprenant les influences hip-hop, reggae, R&B, funk, gospel et traditionnelles de leur répertoire.

C’est aussi un rêve d’amateur de cuisine de la Nouvelle-Orléans qui se réalise. En plus de la musique, il y aura les meilleurs restaurants de la Nouvelle-Orléans par douzaines qui installeront des stands et serviront leurs plats et boissons favoris dans tout le Quarter Français.
On compte parmi ces restaurants, Antoine’s, Court of Two Sisters, Red Fish Grill, Tujague’s, Café Beignet et SoBou… entre autres ! 

Il y aura un certain nombre d’événements spéciaux gratuits et deux zones pour les enfants afin de les occuper. Si vous ne mangez pas ou si vous n’êtes pas en train de danser près de la scène, visitez gratuitement un jardin ou une cour dans l’une des multiples demeures du Quartier Français qui ouvriront leurs portes pour la journée. Et pour finir, des feux d’artifice sur le Mississipi vous raviront les yeux.

Histoire du French Quarter Festival

Ce festival charme les Néo-Orléanais depuis ses débuts en 1984, conçu pour rappeler aux résidents combien le Quartier Français peut être fabuleux et fun.

Les scènes sont installées à chaque coin de rue, des plats des meilleurs restaurants de la ville sont servis dans des stands sur Jackson Square et au-delà. Pendant un temps, c’était un secret bien gardé, récompensant les touristes qui se trouvaient en ville le second week-end d’avril. C’est à présent une grande fête qui a évolué en un festival que tout le monde adore, les visiteurs comme les résidents.

Musique au French Quarter Festival

Presque deux douzaines de scènes font bouger le Quarter Français et les zones limitrophes pendant ce week-end de quatre jours, commençant tôt dans la journée pour se terminer tard le soir.

Le festival 2019 inaugure une nouvelle scène, le Pan-American Life Insurance Group Stage, sur la promenade du front de rivière en face de Jackson Square.

Les scènes seront actives toute la journée, la scène Chevron Stage ajoute de la musique pendant la nuit. Sur Decatur Street, appréciez un concert de clôture à 17h30 le jeudi et le dimanche et à 19h le vendredi et le samedi. 

Restauration et boissons au French Quarter Festival

Venez avec de l’appétit à l’événement signature du festival, le « brunch jazz le plus important du monde », au Woldenberg Riverfront Park, à Jackson Square et tout près, toute une gamme attirante de boissons et spécialités des meilleurs restaurants de la Cité du Croissant. Dégustez les Hurricanes de Pat O’Brien, les huîtres au barbecue de Red Fish Grill, de succulents Rib Po-boy de chez Rib Room, du Baked Alaska de chez Antoine’s, rémoulade de crevettes de chez Galatoire’s et les huîtres Rockefeller du Desire Oyster Bar. Vous ne pouvez pas essayer tous les restaurants individuellement au cours d’un seul voyage à la Nouvelle-Orléans, mais vous pouvez en essayer beaucoup au cours de ce weekend. Il y a du jambalaya, des po-boys au poisson chat grillé, étouffée d’écrevisses, tourtes à la viande cajun, des cupcakes frits, du pudding de pain au chocolat blanc, des crabes à la carapace molle et bien plus.

Plus de 60 stands de restauration et de boissons sont disséminés dans tout le Quartier Français historique et au bord du Mississipi. Tous les plats peuvent être goûtés et savourés à un prix individuel. La nouveauté de 2019, un verre de bière réutilisable sera disponible pour améliorer notre empreinte carbone. Prenez-en un pour l’utiliser et le ramener en souvenir !

Faits concernant le festival

En 2019, le French Quarter Festival fête son 36e anniversaire. Il a été produit pour la première fois en 1984 afin de ramener les résidents vers le Quartier Français ; suite au World’s Fair et à des réparations importantes du trottoir dans le Quartier Français.

Plus de 1 500 volontaires de la communauté aident à faire du festival une belle réussite. French Quarter Festivals Inc. est une organisation à but non lucratif. Les principales sources de financement sont : le sponsoring, les ventes de boissons et marchandises, les redevances vendeur, et le gala annuel.

Plus de 20 scènes dans tout le Quartier Français fêtent la musique locale et représentent tous les genres du jazz contemporain et traditionnel au R&B, New Orleans funk, brass bands, folk, gospel, Latin, Zydeco, classique, cabaret et international.

Les grands restaurants de la Nouvelle-Orléans servent nourriture et boissons à Jackson Square, au Louisiana State Museum’s Old U.S. Mint, JAX Brewery, et au Woldenberg Riverfront Park pendant le week-end du French Quarter Festival ; Satchmo Summer Fest accueille les restaurants de la Nouvelle-Orléans avec des plats inspirés par Louis Armstrong et de la succulente cuisine locale. Les restaurants de Louisiane sont invités à participer à ces festivals. Le French Quarter Festival a été régulièrement voté « Festival favori », « Festival culinaire favori » et « Événement favori ouvert au public » par les résidents.

Impact économique

D’après une analyse de l’étude sur les visiteurs du French Quarter Festival réalisée par l’université de la Nouvelle Orleans (UNO), Hospitality Research Center, en 2017, le French Quarter Festival a généré un impact économique total de 190 millions $ ; le festival a également généré un total de 15,8 millions $ en revenus fiscaux pour l’état et les gouvernements locaux. FQF emploie plus de 1 700 musiciens locaux au cours du week-end du Festival.

FQF accueille plus de 60 restaurants locaux ce qui en fait le « Brunch jazz le plus important du monde » au Festival. FQF n’emploie que des sociétés locales au cours du Festival (sanitaires, scènes, son, sécurité, etc.). Tout l’argent dépensé pour produire le festival reste dans l’économie locale. »


French Quarter Fest 2019


N’hésitez pas à parcourir en plus de cette chronique le blog de Nathalie :
laventurelouisianaise.blogspot.com/2018/09/welcome-to-my-new-world.html


Crédits Photos : JamBase, Curbed NOLA.