Posted by
MNOPerigord TOUR 2021

MNOP 20e édition, un anniversaire porté par des couleurs cuivrées aux rythmes métissés, fréquence transe vibratoire pour un été chaloupé aux sons multi-épicés. Shake it down ! 

Johnny Sansone est une des personnalités iconiques de MNOP, venu à de nombreuses repises il a toujours partagé son immense richesse de caractère et son talent incroyable, c’est un réel plaisir de le retrouver une nouvelle fois sur la scène MNOP !

John « Johnny » Sansone est également connu sous le nom de Jumpin ‘Johnny Sansone. Ce chanteur de blues électrique américain est auteur-compositeur, harmoniciste, accordéoniste, guitariste et pianiste. Johnny a été nominé pour sept prix de musique en 2012, dont un Blues Music Award qu’il a remporté. À ce jour, il a participé à la sortie de plus de douze albums originaux.

Sansone a grandi à West Orange, New Jersey, États-Unis. Son père a joué du saxophone dans le groupe de Dave Brubeck, et à l’âge de 12 ans, Johnny a appris à jouer du saxophone, de la guitare et de l’harmonica et avait vu Howlin ‘Wolf en concert. Il a ensuite étudié le jeu d’harmonica blues en étudiant à la fois Junior Wells et James Cotton. Sansone a fréquenté le lycée West Orange. Il a quitté le New Jersey en 1975 grâce à une bourse de natation dans un collège du Colorado. Sansone a fait une tournée dans les années 1980 en soutenant Robert Lockwood Jr., David « Honeyboy » Edwards et Jimmy Rogers

Sansone a souvent déménagé passant du Colorado, au Texas, avant de s’installer en 1990 à la Nouvelle-Orléans, qui est depuis son port d’attache. Son groupe de tournée original, connu sous le nom de Jumpin ‘Johnny & the Blues Party, a enregistré son premier album, Where Y’at en 1987, qui a été publié par le label indépendant Kingsnake Records, basé à Sanford, en Floride. M. Good Thing (1991) a suivi, avant que Sansone ne soit inspiré pour s’essayer à jouer de l’accordéon après avoir assisté aux funérailles de Clifton Chenier.

Dans la seconde moitié des années 1990, Sansone embrasse le blues cajun, Southern soul, Chicago et Delta dans son style et son écriture. L’enregistrement qui en résulte, Crescent City Moon (1997), était principalement son propre travail ; bien qu’il comprît une version de couverture de « Sweet Baby » de Ted Hawkins, dans laquelle Sonny Landreth jouait de la guitare slide. La collection comprenait des notes de doublure de Greg « Fingers » Taylor. L’album a reçu de nombreuses critique élogieuses et plusieurs récompenses. Le label subsidiaire de Rounder Records, Bullseye Blues, a publié Waternelon Patch (1999), avec des invités comme Jon Cleary (piano) et Joe Krown (orgue). 

Sansone a perdu un peu de son élan au début des années 2000, bien qu’il ait continué à se produire dans divers ensembles musicaux. Il a commencé à jouer en trio avec Joe Krown et John Fohl. Ils ont joué du blues traditionnel avec Krown au piano, tandis que Fohl et Sansone se partageant le chant. Ce trio Sansone, Krown & Fohl a sorti un album éponyme du label Sansone ShortStack Records en 2004.

En 2005, Sansone a rejoint Voice of the Wetlands Allstars (a accueilli en son sein Dr John, Cyril Neville, Monk Boudreaux, Johnny Vidacovich, Anders Osborne, George Porter Jr., Waylon Thibodeaux et Tab Benoit).

Le groupe est devenu un élément régulier du Jazz and Heritage Festival de la Nouvelle-Orléans. Devant quitter sa maison suite à l’ouragan Katrina, Sansone a continué à tourner et à se produire avec la voix des Allstars, où il s’est lié d’amitié avec Anders Osborne. 

Poor Man’s Paradise (2007) a été le premier album solo de Sansone et a été produit par Osborne qui a également joué du clavinet et de la guitare slide sur deux des pistes. Joe Krown a également contribué à l’orgue électrique. En 2009, Sansone a joué de l’accordéon sur l’album de Mike Zito, Pearl River

En jouant ensuite dans un autre décor de trio acoustique, cette fois avec Osborne et Fohl, Sansone a été inspiré pour écrire le morceau « The Lord Is Waiting and The Devil Is Too« . Il a remporté le titre de « chanson de l’année » aux Blues Music Awards 2012. En octobre 2012, Sansone s’est produit à la Voodoo Experience à la Nouvelle-Orléans, et est apparu la même année, au premier Festival de blues de Bradenton.

Après quelques sorties d’album live, la prochaine création en studio de Sansone était Once It Gets Started (2013). Sansone a ensuite donné « l’une des meilleures performances individuelles du New Orleans Jazz & Heritage Festival 2014″, selon le magazine Offbeat.

Il sortira son album, Lady on the Levee (2015) qui était une autre production d’Osborne et comprenait une apparition comme invité de Monk Boudreaux. Et son dernier album Hopeland est sorti en 2018.



PRESSE QUI ROULE !

« Sous sa carapace de showman explosif, hurleur de blues à l’harmonica bien trempé, se cache une plume sensible. Et si l’accordéon enrichit aussi son vocabulaire, c’est que ce Louisianais de cœur met un point d’honneur à conter sa relation fusionnelle avec une région qui ne cesse de l’inspirer. » Johnny Sansone – Soul Bag


Johnny Sansone – Crescent City blues & BBQ Festival 2019


— SAVE THE DATE! —

    • Mercredi 04 août : Tocane-Saint-Apre
    • Jeudi 05 août : Place du Thouin, Périgueux

Crédits Photos : Jazz Fest Photo of the Day, Marilyn Stringer, Brad Elligood